PROFESSIONS IMMOBILIÈRES N°135

VACANCES !

Juillet – août sont des mois de l’année où les cartes du monde se rejouent.

2015 n’échappe pas à cette habitude : crise grecque à répétition, effondrement économique de la Chine, montée du terrorisme international, …Et pendant ce temps, notre pays s’endort : très faible croissance, légère hausse des taux d’intérêt, pas de recul du chômage malgré un euro compétitif ! Mais attention au réveil des citoyens ! Les professionnels que nous sommes, acteurs de terrain et de proximité, ont décidé de s’opposer à ce qui bloque les marchés de la construction et de l’immobilier dans notre région par une action judiciaire contre le décret et l’arrêté du Préfet de région de Paris mettant en place l’encadrement des loyers à Paris. Mais, nous avons contribué aussi, après plusieurs concertations avec la Mairie de Paris, à la création du dispositif « Multiloc », visant à réduire la vacance de logement en aidant les propriétaires bailleurs à financer des travaux de rénovation. Reconnue par les Pouvoirs Publics, notre Chambre est très sollicitée par les élus pour donner ses avis d’expertise et apporter des solutions concrètes sur la problématique du logement francilien.
Force de propositions, elle le sera une nouvelle fois, travaillant de concert, avec les trois organisations professionnelles de ce secteur, moteur de l’économie francilienne à la veille des élections régionales en décembre prochain. La coopération intersyndicale, valorisant des savoir-faire complémentaires et de plus en plus techniques ne cessent de se renforcer au quotidien, par des échanges et la mise en place de structure nouvelle, comme la commission de conciliation entre la FFB du bâtiment du Grand Paris, l’UNIS Ile-de-France et notre organisation pour résoudre les litiges qui peuvent exister entre nos entreprises. Nous savons nous aussi prendre nos responsabilités face aux difficultés que connaissent les franciliens, toujours prêts à leur apporter les services et l’accompagnement nécessaire dans leur démarche immobilière. Ces vacances nous ont permis de préparer une rentrée où l’engagement de notre syndicat sera au rendez-vous.

Métropole du Grand Paris : et maintenant ?

C’est dans la douleur et la confusion qu’est finalement née, au mois de janvier, la Métropole du Grand Paris (MGP). Si cette nouvelle institution vient de se doter d’un président en la personne de Patrick Ollier, député-maire LR de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), le moins que l’on puisse dire est que la réalité de ses pouvoirs reste à démontrer.

C’est tout l’intérêt de l’entretien qu’accorde au nouvel Economiste (19/01/2016) le préfet de Paris et de la région d’Ile-de-France, Jean-François Carenco. Avec son franc-parler, il l’admet : « Bon, c’est vrai, je pense qu’au plan institutionnel, on est au milieu du gué. Il y aura encore des évolutions. Il y a vraisemblablement un peu trop d’acteurs sur le terrain de jeu« …

Mais il inscrit le projet de métropole parisienne dans un mouvement et une vision plus larges : « Partout en France, les communes se regroupent soit sous la forme de communes nouvelles, soit sous la forme de communautés d’agglomération. Ça marche. Et la région Ile-de-France resterait à l’extérieur de ce mouvement ? Au nom de quoi? Le regroupement a fait ses preuves, il crée de la dynamique et à terme des économies. Dans le périmètre de la métropole, on a essayé de bâtir des regroupements de communes à hauteur de 500000 à 700000 habitants. Ce sont les douze EPT (Établissements publics territoriaux). Bien sûr, les découpages sont des compromis. Il n’y a pas de solution où tout le monde est content. L’unanimisme est l’allié absolu du conservatisme! »

Un entretien à lire pour mieux comprendre le contexte général et les objectifs à moyen et long terme de la Métropole du Grand Paris. D’autant plus que, dans notre région, le préfet a un rôle d’aménageur, donc un impact direct sur l’organisation urbaine et le logement.

Source : Entretien avec Jean-François Carenco, préfet de l’Ile-de-France, Le nouvel Economiste, 19/01/2016.

Didier Camandona, nommé Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris, a pris ses fonctions le 1er janvier 2016

A la veille de la création de la Métropole du Grand Paris, la Chambre FNAIM du Grand Paris a procédé à la nomination de ses nouvelles instances dirigeantes. La Chambre FNAIM du Grand Paris regroupe 1 400 détenteurs de cartes professionnelles – transactionnaires, administrateurs de biens et syndics de copropriété – qui gèrent 2 000 cabinets et succursales, soit un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros en Ile de France (hors Seine et Marne). Elle est la référence en matière d’informations politiques, économiques et juridiques de l’immobilier du Grand Paris notamment grâce à ses Observatoires des Prix du Logement et des Charges de Copropriété. Elle a également en charge la formation des professionnels de l’immobilier, rendue obligatoire par la loi ALUR.

 

Didier CAMANDONA (Institut Supérieur de Gestion et Président de Valimmo) est nommé Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris.

 

Issu des milieux du BTP, Didier CAMANDONA a rejoint ceux de l’immobilier dès 1988. A partir de 1995, il occupe de nombreuses fonctions syndicales avant d’être élu Président de la CMI/FNAIM en 2008. Il est également Président de la Commission Nationale des Statuts depuis 2012 et de la région IDF en 2014/0/2015.

 

En 2013, il publie « l’âge de la pierre » ouvrage historique et prospectif sur le syndicalisme immobilier et est l’artisan de la fusion de la CMI avec la chambre de Paris IDF.

Née de cette fusion, la chambre FNAIM du Grand Paris regroupe plus de 2000 adhérents dans la transaction, l’administration de biens et le syndic de copropriété.

Didier CAMANDONA en sera le nouveau président au 1er janvier 2016.

Il s’assigne la mission de poursuivre et d’amplifier les projets initiés pour faire entrer la chambre dans une nouvelle dimension au service des adhérents.

 

Gilles RICOUR de BOURGIES (maîtrise de philosophie et PDG du Groupe Surfaces) est nommé Président de la Région FNAIM d’Ile de France et Président Adjoint de la Chambre FNAIM du Grand Paris. Il est également Président d’ICREA (International Consortium of Real Estate Associations), membre du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional d’Ile-de-France, du Comité Régional de l’Habitat et de le l’Hébergement co-présidé par le Préfet de Région et le Président du Conseil Régional et membre du Conseil d’administration de l’Observatoire Régional du Foncier d’Ile de France.

 

Michel TERRIOUX (Sciences Po Paris et MBA HEC) est confirmé dans ses fonctions de Délégué Général de la Chambre FNAIM du Grand Paris et de la Région FNAIM d’Ile de France.