Un vif succès pour l’Assemblée Générale 2019 de la FNAIM du Grand Paris !

L’Assemblée Générale de la FNAIM du Grand Paris s’est déroulée, dans un cadre prestigieux, au Pré-Catelan à Paris, le 27 juin 2019, animée par Sylvain LEVY-VALENSI, Directeur de Radio Immo.

Succès tout d’abord puisque les adhérents de la FNAIM du Grand Paris ont été nombreux à profiter des 5 heures de formation offertes !

Le matin et en 1ère partie de l’après-midi, laFNAIM du Grand Paris a offert à ses adhérents, 5h de formation (dont les 2h de déontologie obligatoires) réservées aux gérants et aux co-gérants de cabinet.

Autant d’heures nécessaires pour évoluer en compétences et progresser sans cesse dans les professions respectives.

Ces heures de formation entreront dans le cadre du renouvellement des cartes professionnelles.

Succès aussi grâce à l’implication des intervenants d’honneur sur l’avenir des métiers de l’immobilier !

L’Assemblée Générale a eu lieu l’après-midi avec l’intervention des membres du Bureau Exécutif et des intervenants d’honneur : Jean-Marc TORROLLION, Président de la FNAIM du Grand Paris, Bruno HOUSSIN, Administrateur de Galian, Philippe GILET, Président de l’Amicale FNAIM, David BENBASSAT, Directeur Général de Bien’ici, Michel KESSLER de Paris Seine Immobilier, Adhérent de la FNAIM du Grand Paris.

Succès ensuite auprès des politiques puisque Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances a salué l’engagement et les propositions de la FNAIM du Grand Paris dans le cadre du Grand débat national, en nous adressant un courrier. Une table ronde politique a permis enfin d’enrichir le débat et d’aborder la thématique suivante :« Comment associer les professionnels et les propriétaires à la politique du logement ? », avec la participation de Michel PLATERO, président de la FNAIM du Grand Paris et Olivier PRINCIVALLE, son président adjoint.

La discussion fut particulièrement riche et porteuse d’idées novatrices avec la participation d’intervenants d’honneur :

•  Geoffroy DIDIER, Député européen et conseiller régional Ile-de-France

•  Frédéric LEFEBVRE, Vice-Président d’Agir la droite constructive et ancien Ministre

•  François PUPPONI, Député du Val d’Oise

•  Cédric BLANCHET, Premier Vice-Président de la Chambre des Notaires de Paris

Les partenaires de la FNAIM du Grand Paris ont également contribué à ce succès !

Lors de cet évènement les partenaires de la FNAIM du Grand Paris autour de leur stand ont pu rencontrer et échanger avec les adhérents, dans un cadre convivial.

La soirée de gala de la FNAIM du Grand Paris fut comme chaque année un vif succès !

La journée s’est achevée par une soirée de gala avec cocktail sur le thème du casino, avec ses magiciens et voyants, son saxophoniste et soirée dansante avec DJ, en présence de nombreuses personnalités.

Succès enfin grâce aux adhérents de la FNAIM du Grand Paris !

La mobilisation des adhérents de la FNAIM du Grand Paris fut encore une fois exceptionnelle. Michel PLATERO les remercie de leur engagement et leur fidélité !

Lors de cette Assemblée Générale,

5 lots exceptionnels ont été offerts par tirage au sort, aux adhérents présents :

  • 4 formations pour passer le certificat de télépilote de drone et une visite dronotique aérienne d’un bien.

Le nouveau dispositif d’aide fiscale « Denormandie »

La loi de finances pour 2019 a étendu, sous certaines conditions, le bénéfice de l’investissement locatif PINEL aux immeubles anciens. Ce dispositif appelé « Denormandie », permet à un propriétaire bailleur de bénéficier d’une défiscalisation :

  • lorsqu’il réalise ou a réalisé des travaux d’amélioration et de rénovation sur un logement ancien,
  • ou lorsqu’il réalise ou a réalisé des travaux de transformation en habitation sur un local initialement affecté à un autre usage.

Les biens doivent être situés dans des centres villes dont l’habitat a un besoin marqué de réhabilitation. Les travaux doivent représenter au moins 25 % du coût total de l’opération. La réduction porte sur l’ensemble de l’acquisition (foncier + travaux).

Les conditions d’application du dispositif sont exposées :

  • dans un décret (n°2019-232, 26 mars 2019) définissant la liste des travaux éligibles, le niveau de performance énergétique exigé et les obligations déclaratives spécifiques,
  • et deux arrêtés du même jour précisant les conditions de performance énergétique et les communes éligibles.

Les travaux de rénovation s’entendent de tous travaux, à l’exception de ceux portant sur des locaux ou les équipements d’agrément, ayant pour objet la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables, la réalisation d’économies d’énergie pour ces surfaces ainsi que la création de surfaces habitables à partir de l’aménagement des surfaces annexes (combles, garages).

Le logement, après la réalisation des travaux, devra atteindre un niveau de performance énergétique inférieur au seuil de 331 kWhEP/m2/an (seuil E de l’étiquette énergie logement) :

– soit par une diminution de la consommation conventionnelle en énergie primaire d’au moins 30 % (ou 20 % pour les logements en copropriété) ;

– soit par la réalisation de deux actions d’amélioration (par exemple : isolation thermique des toitures, des murs donnant sur l’extérieur, des parois vitrées, …).

Le contribuable devra joindre à sa déclaration de revenus une note récapitulant les travaux réalisés ainsi que leur montant et devra justifier le respect du seuil performance énergétique par la fourniture d’une évaluation énergétique réalisée par un diagnostiqueur immobilier.

Il devra également produire les factures des entreprises ayant réalisé des travaux.

Nous vous invitons à consulter la liste des communes éligibles sur le lien du site du Ministère de la Cohésion des Territoires : www.cohesion-territoires.gouv.fr/le-dispositif-denormandie-une-aide-fiscale-dans-votre-commune.