La FNAIM du Grand Paris se rapproche de Dubaï

Une délégation de la FNAIM du Grand Paris s’est rendue à Dubaï pour une mission économique dans le cadre du World Property Business Club à l’invitation du Dubaï Real Estate Institute. Il y a tout juste un an, Michel Platero, président de la FNAIM du Grand Paris annonçait le lancement du World Property Business Club, nouvel outil de développement à l’international au service des professionnels de l’immobilier. Lors du MIPIM, la délégation du World Property Business Club a fait la connaissance de ses homologues de Dubaï. Attirée par le dynamisme immobilier de la ville et à l’invitation du Dubaï Land Department et du Dubaï Real Estate Institute, une délégation d’agents immobiliers français représentant le World Property Business Club s’est rendue en mission dans cette ville, dont le développement est le plus rapide du monde depuis 15 ans. Au cours de cette mission, les agents immobiliers du World Property Business Club ont rencontré les promoteurs les plus actifs de la ville avec la présentation des programmes en cours de construction. Par exemple, Shobha Hartland, un complexe de villas et d’appartements doté d’un ensemble commercial au cœur de Dubaï Creek. La délégation a également pu visiter l’édition 2019 de CityScape Global, le salon de l’investissement immobilier et de tous les acteurs de l’industrie immobilière : promoteurs, architectes, consultants. Michel Platero, président de la FNAIM du Grand Paris déclare : « Dans un marché où les acquéreurs sont très cosmopolites, les Français qui souhaitent investir à Dubaï ont des occasions à saisir, d’autant que la fiscalité y est avantageuse. Les étrangers ne peuvent devenir propriétaires que dans certains quartiers, 23 plus précisément dont celui de la Marina par exemple. Il nous apparaît donc évident de rencontrer nos homologues en vue de notre prochaine signature de collaboration. Ainsi, nous permettons aux agents immobiliers français d’être en contact plus facilement avec ceux de l’Emirat. Ils pourront conseiller leurs clients qui souhaitent y investir. » L’activité immobilière est règlementée à Dubaï, autour d’un cadre règlementaire et juridique destiné à sécuriser les investisseurs. Ainsi, les délégués du World Property Business Club ont passé les épreuves nécessaires pour l’obtention du Dubaï International Property Consultant, le sésame pour exercer l’intermédiation immobilière dans l’Emirat. Vers une internationalisation des métiers de l’immobilier Tous les métiers évoluent, ceux de l’immobilier comme les autres : avec la digitalisation, la transaction immobilière doit maintenant s’ouvrir à la mondialisation des marchés. L’attractivité de Paris et du Grand Paris, est un des moteurs essentiels de ce tournant vers l’internationalisation. Tout au long de cette année, de nombreux partenariats ont été noués avec l’Espagne et les Etats-Unis, plus particulièrement la Catalogne, la Floride… permettant aux professionnels de l’immobilier de nouer des relations avec leurs homologues étrangers. Ouvert à tous les agents immobiliers qu’ils soient adhérents ou non à la FNAIM, le World Property Business Club, compte aujourd’hui plus de 400 membres, dont des professionnels étrangers. Ce Club s’appuie notamment sur une plateforme BtoB, Proxio Connect, qui regroupe près d’un million de professionnels de l’immobilier dans le monde. En complément des rencontres, le Club propose aussi à ses adhérents une vitrine à l’international, le worldproperties.com qui regroupe les annonces de vente d’un million d’agents présents sur les 5 continents et deux millions de biens immobiliers à travers le monde.

Le Club International des professionnels de l’immobilier : un très beau succès

Lors du congrès FNAIM & Salon des Professionnels de l’Immobilier qui a eu lieu les 26 et 27 novembre dernier au Carrousel du Louvre de Paris, le stand du WPBC (World Property Business Club) ne désemplissait pas avec un nombre record d’adhésions sur deux jours.

Rappelons que ce Club, créé au mois de septembre 2018 et qui compte aujourd’hui 300 membres, a pour objectif de permettre à ses adhérents  de se lancer à la conquête des acheteurs étrangers et d’aider leurs clients français à acquérir un bien hors de nos frontières.

L’adhésion est gratuite jusqu’au 1er juin 2019, vous pourrez ainsi bénéficier rapidement des nombreux avantages de ce Club:

  • Rejoindre PROXIOCONNECT, le réseau social mondial des agents immobiliers, qui regroupe près de 700 000 professionnels répartis sur la planète,
  • Publier vos biens sur le site international BtoC  www.worldproperties.com,
  • Se former en E-learning sur les règles de l’intercabinet international et sur l’environnement juridique et fiscal d’une vingtaine de pays différents,
  • Apposer le logo World Property Business Club sur votre vitrine afin de rentrer davantage de mandats de vente,
  • S’entraider entre professionnels selon les demandes géographiques de des clients pour leur recherche de biens.

 

Professionnels de l’immobilier, pour rejoindre le Club, cliquez ici : http://fnaimgrandparis.cornelius-communication.com/ 

Professionnels de l’immobilier, non adhérents à la FNAIM : Quels sont vos intérêts à rejoindre le World Property Business Club ?

Quel transactionnaire n’a jamais eu à répondre à ce type de questions d’un prospect lors de la prise de mandat : « Et vous, est-ce que vous avez des clients à l’étranger ? », « Pourriez-vous présenter mon bien sur des portails à l’étranger ? ».

Même si nous savons que nos acquéreurs résident majoritairement en France, pouvoir publier des mandats de qualité à l’international constitue un argument très efficace lors de la commercialisation d’un bien.

 

Pourquoi avoir créé ce club dédié à l’immobilier international ?

Le marché immobilier s’internationalise de façon croissante. Les capitaux sont de plus en plus mobiles pour trouver les meilleures opportunités. Ainsi, la conquête de la clientèle étrangère et celle des investisseurs français à l’étranger, devient un véritable objectif et un enjeu commercial.

Forte de ces constats, la FNAIM du Grand Paris a décidé de créer le World Property Business Club, car s’ouvrir à l’international apparaît aujourd’hui comme une évidence pour développer les activités des professionnels de l’immobilier.

Il existe une réelle demande de la part des agents immobiliers, quelle que soit leur taille, pour s’ouvrir à l’international. Ainsi, qu’il s’agisse d’agences en réseau ou d’une agence indépendante, les opportunités de développement avec l’étranger sont certaines.

Par exemple, Jean-Pierre Brusson, agence familiale à Castres, a adhéré car sa situation géographique, proche de l’Espagne, lui permet de développer une clientèle d’acquéreurs français en Espagne.

 

Quel est l’objectif de club ?

Concrètement, il s’agit de :

  • Favoriser les échanges entre les adhérents et les professionnels étrangers,
  • Faciliter les transactions pour les non-résidents qui achètent en France ou les français désireux d’investir à l’étranger.

Pour vos clients français, c’est aussi l’opportunité d’ouvrir une vitrine à l’étranger et de présenter les biens qu’ils confient en exclusivité aux agences affiliées au World Property Business Club.

 

Quels sont les moyens sont mis à votre disposition pour faciliter vos démarches internationales ?

Lorsqu’une agence adhère au World Property Business Club, elle bénéficie d’un accès à deux niveaux:

  • La plateforme d’échanges internationaux Proxio Connect : cette plateforme B to B réunit plus de 700 000 professionnels dans 30 pays qui partagent leurs biens à vendre à travers le monde ;
  • Le site internet international worldproperties.com, accessible aux acquéreurs internationaux où sont diffusées les annonces immobilières de nos adhérents.

Cette capacité à valoriser un bien immobilier à l’international est un élément décisif pour les agences immobilières qui peuvent assurer à leurs mandants, dans le cadre d’un contrat d’exclusivité, une visibilité inégalée.

 

Quelles sont les modalités d’adhésion à ce club ?

Jusqu’au 31 décembre 2018, l’adhésion est offerte. C’est donc le moment ou jamais de nous rejoindre ! En trois mois d’existence, nous recensons déjà 200 membres ! Notre objectif est d’atteindre les 500 membres à la fin de l’année et, au vu de l’intérêt manifeste des agents immobiliers, nous y serons très certainement.

Au 1er janvier 2019, les accès à Proxio Connect et à worldproperties.com seront payants.

Une courte formation obligatoire sera dispensée à tous les adhérents. Cette formation IREC (International Real Estate Certification), à suivre en webinaire fixera les règles de la transaction internationale entre les professionnels du monde entier. Elle sera élaborée en partenariat avec l’Ecole Supérieure de l’Immobilier.

Chacun se spécialisera ensuite dans l’immobilier d’un pays spécifique, d’autres modules de formations permettant d’acquérir des connaissances sur les règles de l’immobilier dans un certain nombre de pays.

 

Alors, n’hésitez plus et venez nous rejoindre !

La percée des GAFAM sur le marché de l’assurance habitation

52, c’est le pourcentage des français qui seraient prêts à souscrire une assurance habitation auprès d’un nouvel entrant sur le marché, comme les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). Des bruits courent qu’Amazon s’intéresseraient de près à l’assurance. L’entreprise américaine s’est ainsi lancée fin janvier 2018  dans l’assurance santé et chercherait à investir celui de l’habitation. Il n’est ainsi pas impossible de voir demain une assurance habitation Amazon dont les tarifs pourraient dépendre des objets connectés de la marque, présents pour sécuriser le logement.

Source : étude Bain & Company

Logement étudiant : encore un parcours du combattant ?

Pour les étudiants, Paris jouit d’un dynamisme et d’une attractivité qui n’a plus rien à envier aux autres mégalopoles mondiales telles que Londres ou New York. Paris a dernièrement été classée à la 1ère place parmi les villes les plus agréables pour étudier devant Melbourne, Tokyo et Sydney selon une étude récente de QS Best Student Cities Rankings.

Plus de 500 000 étudiants se forment chaque année dans le Grand Paris et plus de 300 000 dans Paris intramuros. Cependant, malgré ces bons résultats, trouver un logement étudiant dans la capitale française relève encore souvent du parcours du combattant. Les prix élevés des loyers ainsi que les garanties nombreuses demandées compliquent la tâche des étudiants. Même si les mauvais payeurs ne représentent qu’une faible minorité des locataires, les propriétaires sont de plus en plus méfiants : entre le dépôt de garantie et le premier mois à payer, une somme importante est donc à débourser pour les étudiants.

Les loyers souvent élevés ainsi que des ressources faibles constituent les principales difficultés pour une majorité des étudiants. Ces difficultés sont d’autant plus importantes que le logement est le poste de dépense principal pour cette population. Cependant, la situation pourrait prochainement évoluer avec la création d’un bail mobilité dans le cadre du projet de loi Elan. Ce contrat de location d’une durée d’un à dix mois et non reconductible, s’adresse en particulier aux étudiants ou aux personnes en période de formation professionnelle. Il permettra plus de flexibilité et des charges inférieures pour le locataire avec notamment l’absence de dépôt de garantie.

World Property Business Club : la FNAIM du Grand Paris se met à l’heure internationale

Regardez à partir de 8 minutes 35

Marie Coeurderoy revient sur le lancement du World Property Business Club par la FNAIM du Grand Paris.

Ce tout nouvel outil d’internationalisation au service des professionnels de l’immobilier a pour objectif d’aider les agences dans leur stratégie de développement avec l’étranger.

Qu’ils soient adhérents FNAIM du Grand Paris ou non, les professionnels de l’immobilier français ont désormais de nombreux outils et services dédiés pour les assister dans la vente de biens immobiliers en France aux investisseurs étrangers (particuliers et entreprises), ainsi que dans l’accompagnement de leurs clients français souhaitant investir dans le monde entier.

Emission Le Club Immo, du mercredi 19 septembre 2018, présenté par Guillaume Sommerer et Cédric Decoeur, sur BFM Business. 

Lancement du World Property Business Club par la FNAIM du Grand Paris

Tous les métiers évoluent, ceux de l’immobilier comme les autres : avec la digitalisation, la transaction immobilière doit maintenant s’ouvrir à la mondialisation des marchés. Comme le souligne Michel Platero, président de la FNAIM du Grand Paris,  « la mondialisation est une évidence et constitue de plus en plus une opportunité pour nos différents marchés ».

 

Dans cette optique, la FNAIM du Grand Paris lance le 19 septembre prochain le World Property Business Club, nouvel outil d’internationalisation pour les professionnels de l’immobilier. Le Club a pour objectif d’aider les agences dans leur stratégie de développement avec l’étranger. Ce lancement s’inscrit dans une logique d’ouverture à l’international prônée depuis plusieurs années par la Chambre à travers des contacts et événements ouverts aux professionnels du monde entier.

Seront présentés à cette occasion de nombreux outils et services dédiés pour aider les professionnels dans la vente de biens immobiliers en France aux investisseurs étrangers (particuliers et entreprises), ainsi que dans l’accompagnement des clients français souhaitant investir à l’international.

 

Evénement réservé aux professionnels de l’immobilier

RDV le 19 Septembre 2018

À la mairie du 17e arrondissement de paris

de 9h30 à 14h

Auditorium de la mairie du 17e arrondissement de paris

16 rue des Batignolles

75017 Paris

La mobilité résidentielle freinée en Ile-de-France par le marché immobilier

Une étude de l’Insee et de l’IAU sur la mobilité résidentielle des ménages en Ile-de-France sur la période 2006-2013, publiée le 8 février 2018, rapporte que « les tensions sur le marché immobilier freinent les déménagements ».

On apprend ainsi qu’en 2012, un ménage francilien sur 10 avait changé de logement au cours de l’année. La majorité des ménages mobiles s’installent à Paris ou dans un département de petite couronne. Pour ceux déjà présents dans la région, la nouvelle résidence principale se situe le plus souvent à proximité de l’ancienne.

En Île-de-France, la jeunesse de la population et l’importance du parc locatif, composé en grande partie de petits logements, devraient favoriser les mobilités résidentielles… Pourtant, phénomène relativement récent, la mobilité résidentielle observée y est plus faible qu’en province, 11,0 % contre 11,8 %.

Changer de logement en Île-de-France s’avère en fait plus difficile qu’en province. La relative faiblesse de la construction neuve, jusqu’à une époque récente, et la dynamique des prix de l’immobilier expliquent ce phénomène.

 

Cette étude, qui utilise les données les plus récentes du recensement, est le fruit d’un travail partenarial, mené en 2017, entre la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA), l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU), la Direction régionale et interdépartementale du l’habitat et du logement (DRIHL).

 

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3319539

Quand les clients notent les professionnels de l’Immobilier

Pour la deuxième année consécutive Opinion System et l’IFOP dévoilent les résultats d’une enquête sur la satisfaction clients dans l’immobilier. Bilan : un sentiment plutôt positif à l’égard des prestations des professionnels et une place de plus en plus importante accordée aux avis clients.

 

7 sur 10, en progrès !

En 2017 un client ayant consommé un service immobilier attribue une note de satisfaction moyenne de 7/10 au professionnel, en légère augmentation par rapport à l’an dernier (6.7 en 2016). Accueil, compétence, résultat de la prestation, accompagnement, la note est à chaque fois plus que correcte. Même le rapport qualité/prix progresse à 6,5/10 contre 6/10 pour l’enquête 2016.

Des avis clients très attendus

Alors qu’ils sont devenus très courants dans les voyages, l’hôtellerie restauration ou encore l’achat d’applis mobiles, il demeure difficile de dénicher des avis clients dans l’immobilier. En 2016, 79% des personnes interrogées déclaraient que les avis clients les influaient sur le choix de l’agence immobilière, ce chiffre a continué de progresser pour monter à 85% en 2017.

De même, en 2016, 64% des personnes interrogées déclaraient que les avis clients les influaient sur le fait de traiter avec un professionnel plutôt qu’avec un particulier. En 2017 elles sont 80% !

Une preuve, s’il en fallait une, que les agents immobiliers attentifs à la satisfaction et à l’écoute de leurs clients se sont engagés dans une voie pour l’avenir. En effet, les agents immobiliers qui affichent la satisfaction de leurs clients rassurent !

Enfin, les avis clients sont également facteurs de progrès chez les professionnels eux-mêmes, influant positivement sur leur notoriété ou encore sur la motivation des équipes.

 

Pour en savoir plus : https://www.lamaisondelimmobilier.org/wp-content/uploads/2018/02/Satisfaction-clients-dans-limmobilier-Enquete-IFOP-OS-2018.pdf

En Île de France, le casse-tête du logement

Or, selon une étude réalisée en janvier 2018 par le cabinet Elabe pour le Crédit Foncier, 3 franciliens sur 5 éprouvent des difficultés à se loger. Si la situation n’est pas nouvelle (les médias s’en font l’écho régulièrement), il est à noter que les prix élevés de l’immobilier en Île de France et caractère tendu du marché dans les grandes agglomérations représentent les deux éléments à l’origine de cette situation.

Des facteurs spécifiques pris en compte dans la recherche de logement

Elément rendant les difficultés plus importantes, tout particulièrement pour les ménages franciliens : la présence d’enfants au sein du couple. La situation est telle que, parmi les habitants d’Île de France, 60% ont déjà envisagé de quitter leur quartier, leur ville ou leur région afin de trouver un logement qui corresponde davantage à leurs attentes.

La proportion est quasiment inversée, en Île de France, dans les communes de moins de 20 000 habitants : 56% d’entre eux affirment n’avoir pas rencontré de difficultés à se loger.

L’étude souligne par ailleurs que le calme ainsi que la proximité du lieu de travail et de l’établissement scolaire fait partie des critères les plus importants dans la recherche d’un appartement.

 

Source : creditfoncier.com