Charges de copropriété : baisse à Paris en 2015

Pour la 2ème année consécutive, l’Observatoire des charges de copropriété du Grand Paris dévoile une baisse contrastée des charges de copropriété. Le montant global s’établit à 36 €/m² soit 2 022 €/lot. La baisse est d’autant plus forte pour les immeubles avec chauffage collectif (-5,5 %) alors que les immeubles sans chauffage collectif connaissent une hausse de +2,2 %.

Parmi les plus fortes baisses, le chauffage collectif, les ascenseurs et les frais d’assurance, qui bénéficient de l’action des syndics : travaux de rénovation pour le chauffage collectif, qui connait aussi une baisse des prix des matières premières et une météo douce cet hiver ; renégociations de contrats pour les ascenseurs ou sinistralité en baisse grâce aux travaux effectués pour les frais d’assurance.

Impôts et taxes, salaires et honoraires de syndic constituent les plus fortes hausses. La hausse des honoraires de syndic est due à de nouvelles obligations, comme le nouveau contrat de syndic, le compte bancaire séparé, les informations à fournir lors des promesses de vente et la création d’un site extranet des copropriétés.

En 2015, les copropriétés privées ont moins investi dans les travaux, -50 % par rapport à 2014, car les audits énergétiques, lancés fin 2014 et en 2015, doivent encore fournir leurs résultats définitifs et ainsi permettre la décision et l’engagement des travaux. Les travaux pourraient reprendre fin 2016 et en 2017. La prudence reste de mise : la mise en place du fonds travaux pose des difficultés à la fois pour des questions techniques – sur les relations entre banques et syndics de copropriété – et financières pour des questions de pouvoir d’achat des copropriétaires.

Sans équivalent en France par l’ampleur de son échantillon, cet Observatoire présente les résultats de 3 349 immeubles (sur 87 836), soit 92 623 lots de copropriété (sur 661 592 au total) – un panel de 14 %. Pour mémoire, 55 % des immeubles sont en copropriété à Paris. L’Observatoire des charges de copropriété du Grand Paris est le seul à proposer une méthodologie scientifique et à être contrôlé par un huissier de justice. La FNAIM du Grand Paris représente 675 syndics de copropriété en Ile de France (hors Seine et Marne) pour un chiffre d’affaire de 300 millions d’euros.

Pour en savoir plus :

Téléchargez l’Observatoire des charges de copropriete en PDF