Part des dépenses énergétiques dans le budget des Franciiliens

D’après une étude de l’INSEE*, les dépenses énergétiques des Franciliens s’élèvent en moyenne à 127€ par mois, pour l’énergie consommée dans le logement.

La dépense énergétique d’un ménage pour son logement correspond à l’ensemble des dépenses qu’il consent pour se chauffer, s’éclairer et faire fonctionner les appareils électriques. Le type d’habitat, le mode de chauffage, l’époque de construction et le niveau de revenu des ménages constituent les principaux déterminants de la dépense énergétique.

Les dépenses énergétiques pèsent 3,1 % sur le revenu en Ile-de-France

La dépense énergétique moyenne en Île-de-France s’élève à 1 522 € par an (2 134 € en maison individuelle et 1 280 € en immeuble collectif), soit 127 € par mois.

Les Franciliens dépensent donc en moyenne 3,1 % de leur revenu pour l’énergie consommée dans le logement (3,3 % en maison individuelle et 3,0 % en immeuble collectif). Les taux d’effort énergétique varient selon les caractéristiques des logements et de leurs occupants.

En maison individuelle, occupée essentiellement en propriété (87 %), les ménages chauffés au fioul acquittent les factures les plus importantes (3 254 € par an, soit 271 € par mois). Leur taux d’effort énergétique moyen atteint 5,5 % de leur revenu. L’ancienneté de leurs maisons explique en partie ce phénomène (86 % des maisons chauffées au fioul ont été construites avant 1975)

La précarité énergétique en Île-de-France

La précarité énergétique frappe les revenus les plus modestes. En effet, pour ces derniers, les dépenses énergétiques pèsent lourdement sur leur budget ou les conduisent à se priver de confort.

Le budget énergétique peut atteindre jusqu’à 7% du revenu des foyers les plus modestes. En effet, la dépense moyenne des ménages les plus modestes (appartenant aux trois premiers déciles de revenu par UC) est de 1 366 € (soit 114 € par mois), pour un taux d’effort énergétique qui atteint 6,9 %.

*Rapport de l’INSEE sur « les conditions de logement en Île-de-France en 2013 »: Plus d’informations