Voté au Conseil de Paris le 2 juillet dernier, le dispositif Multiloc vise à capter les logements vacants du parc immobilier parisien pour permettre aux classes moyennes de trouver une solution logement pérenne dans Paris. A l’initiative de la Mairie de Paris, l’élaboration de Multiloc résulte d’un travail collectif et bénéficie de l’engagement des professionnels de l’immobilier de la FNAIM du Grand Paris. Voici les principales raisons de cet engagement:

Création d’un loyer intermédiaire à Paris : Sous condition de ressources, les locataires bénéficieront d’un loyer à 20% en dessous du prix médian. La mesure s’adresse donc bien aux classes moyennes : un loyer intermédiaire est ainsi créé sur Paris, entre les loyers sociaux et les loyers du marché.

Une solution prometteuse pour inciter à la remise sur le marché de logements anciens : Multiloc doit permettre de remettre sur le marché des appartements difficilement louables pour cause de vétusté, dont le nombre est estimé à environ 40 000 sur Paris et dont certains sont vacants depuis plus de 6 mois. Il contribue donc à accroitre directement le nombre de logements proposés à la location. La mobilisation du parc de logements anciens apparaît comme une réponse immédiate et complémentaire à la construction de logements neufs.

Une logique d’amélioration du parc immobilier locatif dans le respect du locataire : grâce à des primes pouvant aller jusqu’à 14 000 euros, le dispositif est conçu de manière à inciter les travaux de remise en état. Auparavant, les dispositifs existants étaient soumis à l’éco-conditionnalité et devaient apporter un bénéfice avéré en termes d’efficience énergétique. Or, on sait qu’il est couteux pour les bailleurs de faire évoluer les performances énergétiques de leur appartement et d’obtenir un changement d’étiquette (A,B,C,D,E,F,G). Multiloc permet la remise en état des logements dans des conditions respectueuses pour les locataires. Le dispositif incite donc à la responsabilité des bailleurs, à l’amélioration des conditions de logement pour les locataires ainsi qu’à l’accroissement de l’offre du parc privé locatif dans son ensemble.

Une réussite de partenariat public-privé : Pour apporter une solution logement à tous les Franciliens, il est nécessaire de sortir d’une logique de confrontation systématique entre bailleurs et locataires. Des solutions bénéfiques à tous peuvent être trouvées. Cette initiative de la Mairie de Paris, issue de l’atelier « Priorité-Logement » auquel la FNAIM du Grand Paris avait participé, est le résultat d’un an de travail.

Gilles Ricour de Bourgies, Président de la FNAIM du Grand Paris déclare : « Depuis plusieurs années, la FNAIM du Grand Paris avance des propositions pour contribuer à apporter des solutions pérennes en termes de logement pour tous. Je me réjouis que l’approche partenariale avec la Mairie de Paris ait porté ses fruits en aboutissant au lancement du dispositif Multiloc. C’est la preuve que des solutions peuvent être trouvées sans stigmatiser une nouvelle fois les bailleurs. »