L’Ile-de-France, région la plus riche et « la plus inégalitaire »

C’est ce que rappelle une récente étude sur la « fracture territoriale » publiée par le Secours catholique d’Ile-de-France.

Le constat n’est pas nouveau. Mais l’association s’appuie sur les actions de terrain de ses bénévoles, ainsi que sur les chiffres de l’Insee et de l’ARS et des indicateurs de pauvreté (logement, santé, éducation) pour estimer que « la fracture s’aggrave » entre territoire riches et pauvres. « La pauvreté s’accentue en intensité et en nombre de personnes. Et ce, dans les lieux qui sont déjà les plus pauvres ».

A savoir principalement en Seine-Saint-Denis, même si c’est Grigny (91) qui est considérée comme la commune la plus pauvre d’Ile-de-France, et devrait se voir affecter prochainement un délégué du gouvernement « pour prendre les problèmes à bras-le-corps » (Le Parisien, 12/04/2016).

 

Source : 20 Minutes, 11/04/2016.

Pour aller plus loin, télécharger l’étude « La fracture territoriale : analyse croisée des inégalités en Ile-de-France », Secours catholique d’Ile-de-France, février 2016.