PROFESSIONS IMMOBILIÈRES N°133

CONSTATS ET DÉSILLUSIONS

L e colloque organisé le 9 février 2015 par Paris Capitale Economique a mis l’ accent sur les blocages pour construire des logements.

 

Dans ce domaine, quand on rencontre des « difficultés pour agir, on ne manque pas d’ idées » ! Thierry Lajoie, Président de l’ AFTRP soulignait que «…construire du logement, c’ est créer de l’ activité économique et de l’ attractivité». Alors pourquoi l’ offre de logements de notre région est-elle insuffisante ? Il faut regarder la réalité en face. Au ralentissement des décisions dû aux incertitudes de l’ environnement et à l’ inertie de nombreux élus locaux. Alain Taravella, Président d’ ALTAREA COGEDIM, soulignait que « les Maires doivent respecter la loi et ne pas y ajouter de contraintes supplémentaires dans le cadre de chartes imposées aux acteurs de terrain ! ». Faut-il pour autant baisser les bras ? J’ ai proposé à la Maire de Paris, la création d’ un bail « Multiloc » qui permettrait de mettre sur le marché des biens en location pour les classes moyennes. Ce n’ est pas en encadrant les loyers, ce n’ est pas non plus en taxant les résidences secondaires, en restreignant les possibilités de louer sur une courte durée que l’ on peut espérer une meilleure fluidité des marchés de l’ immobilier. Encore plus inacceptable, la longueur des délais d’ expulsion des locataires de mauvaise foi en raison du nombre des recours possibles et de la durée de la période hivernale. Les ressources allouées à l’ hébergement d’ urgence et aux sans-abris seraient mieux affectées à la production de logements adaptés à ces populations fragiles ! Les moyens ne manquent pas ! Plus de 40 milliards d’ euros ont été dépensés pour le logement des Français en 2014. Les mesures du plan Valls d’ octobre dernier ne se traduiront pas positivement avant deux ans. De même, la création de la Métropole du Grand Paris est une opportunité mais la future gouvernance est encore aujourd’ hui très floue pour en déterminer son efficacité. Il faut donc rendre de la liberté aux acteurs et aux citoyens pour surmonter les difficultés de notre Région en 2015.