45 heures par an perdues dans les embouteillages

45 heures par an : C’est le temps perdu par les conducteurs franciliens dans les embouteillages, selon l’étude réalisée par la société Inrix. Ce qui fait de Paris, sans surprise, la ville française la plus embouteillée. Mais, en revanche, seulement la quinzième à l’échelle de l’Europe et des Etats-Unis.

Londres se classe en effet en tête du classement, chaque conducteur y ayant perdu l’an dernier, en moyenne, 101 heures dans les bouchons – soit plus de quatre jours !

Le niveau record d’embouteillages à Londres s’expliquerait, selon Inrix, par l’importance des travaux routiers, destinés justement… à améliorer la fluidité !

A noter : pour la quatrième année consécutive, la congestion baisse dans les villes françaises – sauf à Paris (+0,1 % en un an). « Les conducteurs français ont perdu en moyenne 28 heures dans les bouchons, soit une heure de moins qu’en 2014 » assure en effet cette étude. Un phénomène qui s’expliquerait « en partie par le ralentissement de l’économie et par le taux de chômage élevé qui ont réduit le nombre de conducteurs et donc conduit à un trafic moindre« . Autre point plus positif, cette fois : la position pionnière du pays en matière de covoiturage qui a « conduit à une réduction des conducteurs sur les routes« .

Source :

Libération, 18/03/2016

Communiqué de presse de la société Inrix, 16/03/2016